2. L’utérus de l’Ourse, ou la matrice univers (fr)

By

English version

 

Il me faut d’abord, pour introduction, vous raconter une histoire, un secret apparemment bien gardé…

Autrefois, il y a très très longtemps, bien avant qu’apparaissent tous les mythes connus, les petits enfants, garçons ou filles, n’avaient pas de nom, ils n’étaient personne, simplement un être en devenir, un être immature, des oursons juste nés.
Quand ils en avaient le courage, un automne, fin octobre pour les temps modernes (Halloween), souvent entre 6 et 10 ans, ils devaient trouver et suivre une ourse jusqu’à sa tanière. Cet épisode était terrifiant, ils s’y rendaient seuls. Ils lui apportaient du miel, ou des gâteaux de miel (c’est-à-dire des rayons de miel). Ils s’y rendaient masqués ou déguisés en oiseau, pour que l’ourse ne voie pas en eux un danger.

 

ForeBears, rayons de miel

ForeBears, rayons de miel

ForeBears

ForeBears

ForeBears

ForeBears

Ils n’avaient qu’une lampe à huile ou une torche pour s’éclairer, et devaient pénétrer dans une grotte inconnue. Ils descendaient dans l’utérus du monde, creusé par les eaux souterraines, le liquide amniotique du monde, pour être ravivés comme de vraies personnes, pour trouver un nom.

 

ForeBears

ForeBears

 

Ces grottes étaient ornées de dessins d’animaux, qui, avec le feu que les enfants tenaient à la main, dansaient, bougeaient, galopaient. Tous ces animaux les accompagnaient dans le monde des morts.

Lascaux

Lascaux, France

Il y avait aussi des traces, des empreintes, et de l’eau, car ils entraient dans l’eau, pour renaître.

Symbole d'eau, de rivière, Lascaux, France

Symbole d’eau, de rivière, Lascaux, France

Cheval dans l'eau, Lascaux, France

Cheval dans l’eau, Lascaux, France

Chevaux éclaboussés, Pech Merle, France

Chevaux éclaboussés, Pech Merle, France

(Nous verrons plus tard pourquoi c’est particulièrement le cheval qui est associe à l’eau)

 

Le premier à avoir dessiné sur les parois des grottes, s’était l’ours lui-même, qui avait pour habitude de faire des traces de griffes, visibles sur le calcaire. Ces traces indiquaient aux enfants que l’ours était passé, et qu’ils suivaient le chemin juste. Avec le temps, de telles empreintes ont été gravées et peintes sur les parois. L’enfant descendait dans le monde des morts, pour rechercher sa dépouille morte, et surtout son cœur. Il avait choisi qui il voulait être, son héros, qui il était, c’était celui dont les exploits racontés par sa famille l’avait le plus impressionné, le plus honorable de tous, celui-là il le ferait revivre, car il était lui-même cette personne qu’il admirait (aujourd’hui les enfants, génétiquement programmés, ont toujours une période où ils sont « fans » de…. Ce désir de ressemblance est unique).

Traces de griffes d'ours (-35 000 ans), Bara-Bahau, France

Traces de griffes d’ours (-35 000 ans), Bara-Bahau, France

Signe quadrangulaire: trace d'ours

Signe quadrangulaire: trace d’ours, Lascaux, France

Au dessus du cheval: trace d'ours, Lascaux, France

Au dessus du cheval: trace d’ours, Lascaux, France

Trace d'ours dans le sable

Trace d’ours dans le sable

...

 

Lorsqu’il était sorti de la grotte, il devait aller déterrer cette personne. Il prenait son fémur (l’os de la cuisse, où siège l’artère fémorale), car c’est ce fémur, qui, symboliquement portait la personne ; son cœur, matérialisé par une pierre en forme de cœur ou de goutte d’eau, posée sur sa poitrine, et sa tête.

Il devenait alors un nain, c’est-à-dire un enfant avec une tête de vieillard, celui qui vit dans les grottes et déterre les métaux précieux (nous le verrons, plus tard les enfants allait chercher des trésors de plus en plus sophistiqués dans les tombes).

Pendant toute la période intermédiaire suivante, il sera nourri comme un fœtus par les fruits accrochés à l’arbre d’hiver : le placenta, qui donne du sang, de petites bulles rouges pleines de nutriments, en plein hiver.

 

arbre2dhiver

Placenta, face foe tale

Placenta, face foe tale

Placenta, face foe tale

Placenta, face foe tale

Placenta, face foe tale

Placenta, face foe tale

Placenta, face maternelle

Placenta, face maternelle

décorations de noel

Pomme grenade

Pomme grenade

 

Il confiait ces objets à l’ourse, et il les récupérait lorsque les/le petit(s) ourson(s) naissai(ent), à Noël. Alors, il frappait la pierre de son cœur contre une pyrite, une pierre à feu, comme l’ourse qui léchait ses petit et allumait ainsi le feu qui, symboliquement faisait revivre son cœur en lui-même. A ce moment, il prenait le nom de son ancêtre, il était redevenu lui-même, il était une personne.

 

ForeBears

ForeBears

ForeBears

ForeBears

 

En soufflant sur le feu, il redonnait son souffle, la vie, de l’air, au mort. Il soufflait dans la bouche, et également dans le fémur de son ancêtre, ou symboliquement dans le fémur d’un ourson, ou dans… une flûte. Ainsi, il faisait couler le sang dans les veines de la jambe.

 

Redevenu lui-même, il recevait des boissons : du lait, comme les oursons, et plus tard de l’hydromel : le lait de l’ourse fabriquée avec le même miel qu’il lui avait apporté en octobre. L’ourse l’avait fait macérer en elle pendant qu’elle hibernait (la fermentation de l’hydromel met à peu près deux mois, comme la grossesse effective de l’ourse). Il buvait et mangeait, car enfin il le pouvait, et parce qu’il lui fallait prendre des forces, pour devenir lui-même, pour marcher.

C’est pourquoi aujourd’hui les petits enfants ont des oursons, tant qu’ils ont peur (tant qu’ils ne sont pas prêts pour ce rituel : c’est-à-dire jusqu’en moyenne six ou sept ans, l’âge de raison) ces nounours sont leurs compagnons de portée, jusqu’à maturité.

C’est pourquoi on retrouve aujourd’hui des grottes peintes. C’est pourquoi les seules traces de pas humains retrouvées dans ces grottes sont des traces de pas d’enfants (Pech-Merle : enfant de huit ans environ, Chauvet : enfant de huit ans environ), c’est pourquoi les mains sont souvent des mains dites de « femmes » ou « d’adolescents » : Ces mains, qui se doivent souvent d’être petites, sont peintes, souvent en négatif, car elles représentent l’enfant dans le ventre, qui touche les parois du ventre, avant qu’il soit accouché à Noël; de même pour les griffures d’ours et les empreintes d’ours, faites soit par les ours eux-mêmes, soit par l’homme.

 

ancient cave painting in patagonia, Argentina.

 

C’est pourquoi les néandertaliens utilisaient les plumes des oiseaux comme ornements (fait que l’on retrouve chez les indiens d’Amérique, un des peuples descendant directement de l’homme de Neandertal -hybride asiatique-, mais aussi dans la mythologie égyptienne nous le verrons). L’oiseau possède un rôle et une symbolique plus large que nous aborderons plus tard, il sera notre transition. C’est pourquoi le pharaon est dit « le favori des abeilles » et que sa coiffe est rayée, à la fois comme la robe de l’abeille, et comme la coiffe du faisan.

 

Golden statute

old payrus texture

Faisan doré

Faisan doré

abeille

 

C’est pourquoi les enfants (!) se déguisent en morts pour Halloween, et qu’ils récoltent des bonbons, dont l’ourse est terriblement friande. Ils lui apporteront. C’est pourquoi vous préparez encore des gâteaux au miel à Noël, et que vous en laissez quelques uns pour le Père-Noël, qui est en fait une Mère-Noël, à la fois terrifiante et bienveillante : énorme, invisible et très gourmande. Très gourmande en sucreries, certes, mais elle a aussi grand besoin d’être nourrie, car, comme évoqué dans l’article précédant, sans nourriture suffisante, point de naissance, et donc point de réincarnation.

C’est aussi pour cela que vous décorez, en plein hiver, un arbre avec des fruits rouges (ou oranges : les fameuses clémentines). Ce sont les pommes (à l’origine les grenades : le fruit plein de caillots de sang par excellence) du jardin d’Eden, ce sont les pommes d’or des Esperides, ou la pomme rouge de Blanche-Neige, comme nous le verrons plus tard. Ces fruits sont à la fois nourrissants et empoisonnés. Nourrissants car c’est, dans le ventre de l’ourse, la seule nourriture bienfaisante que vous aurez, mais aussi empoisonnés, car ces fruits vous feront dormir (ou mourir?!) jusqu’à votre naissance/réveil à Noël. En construisant l’arbre de Noël, vous créez le placenta, comme l’ourse dans sa tanière et dans son ventre.

C’est pourquoi, bien sûr, les enfants reçoivent aujourd’hui des cadeaux à Noël. Ils reçoivent les cadeaux enterrés du mort qu’ils ont réveillé, les présents qui étaient déposés dans sa tombe et qu’ils ont découvert. Pour les plus petits, en dessous de six ans, qui n’avaient pas conscience du rituel, cela avait un effet magique, ces trésors étant comme sortis de nul part, tandis que les plus grand savaient comment ces cadeaux avaient été « emballés » (entendez veillés, et dissimulés dans la terre) d’Halloween à Noël par l’ourse elle-même.

C’est pourquoi les chrétiens baptisent les enfants (ils les trempent une nouvelle fois dans l’eau, c’est à dire le liquide amniotique, l’eau de la grotte, avant de les faire renaître) avant de leur donner le nom d’une personne fameuse (un saint, en l’occurrence). C’est pourquoi, plus généralement, nos parents nous ont toujours donné le nom d’un ancêtre qu’ils admiraient. C’est aussi pour cela que Perceval n’a pas de nom, mais nous y reviendrons…

C’est pourquoi l’on retrouve souvent une pierre en forme de goutte d’eau, (type biface ou pointe de lance) ou même de cœur, sur la poitrine des squelettes préhistoriques (Néanderthal en premier), enterrés en position foetale évidement. Les pierres manquantes ayant sans doute été prises. C’est pourquoi il manque parfois/souvent la tête des sujets néandertaliens enterrés, et… les fémurs….
C’est pourquoi la plus ancienne flûte aujourd’hui découverte (flûte néandertalienne de Divje Babe, Slovénie) est faite dans un fémur d’ourson des cavernes.

Plus tard, les enfants iront chercher des objets de remplacement dans les tombes, tels que des objets en or, des masques, des objets utiles, etc. C’est pour cette raison que l’or est devenu synonyme de richesse, c’est pourquoi il existe encore des médailles en or. En effet, l’or représentait l’honneur de celui qui était enterré, comme elle représente l’honneur de celui qui gagne une médaille. On allait pas déterrer un homme « riche » pour son or, mais pour son honneur, représenté par son or. Tout cela, petit à petit, s’est beaucoup modifié, et le sens des choses s’est perdu, les symptômes ont remplacés les causes.

 

Nous aborderons dans les articles suivants les preuves, et le détail des signes évidents (archéologiques, historiques et mythologiques) qui soutiennent cette histoire, et vous connaitrez la suite, bien entendu.

 

forebears25

 

 

 

 

Advertisements