La lumière invisible. Schéma et explications. (fr)

By

theinvisiblelight

ondeselectromagnetiques

inter_1_4.jpg

Description du schéma :

Vers le bas : TV vitesse temporelle, votre vie, ou la vie de chaque objet de l’univers. 1 TV = 1 seconde
Vers la droite : D Distance géographique. 1 D = 300 000 000 m

Admettons que vous soyez une personne localisée en L1 dans l’espace (soit le point de croisement de D2;T1). Vous recevez un photon provenant d’un astre situé en D1;T0. Ce photon est par exemple bleu, mais lorsque vous le recevez en L1, une seconde après (ou une unité de temps quelconque, multipliez simplement la distance également), la fréquence de ce photon vous paraitra légèrement moindre que ce qu’elle est en fait. Si vous êtes localisé en L2, la différence sera encore plus flagrante, en L3 encore plus et en L4 encore plus.
En L4 la lumière vous paraîtra clairement rouge, par exemple, alors qu’elle est en fait bleue. Si vous êtes très loin de la source de lumière, alors vous ne percevrez que des micros-ondes, et encore plus loin vous ne percevrez plus rien, c’est-à-dire non seulement vous verrez du noir, mais en plus vous ne percevrez aucune onde. Le noir est donc en quelque sorte de la lumière invisible.

Admettons à présent que vous soyez une personne localisé en L2 (D3;T4). Vous percevez des photons de lumière provenant d’un objet situé en D1;T2. Une partie des fréquences (de l’énergie) des photons sont absorbées par un objet situé en D2;T3. Les photons vous apparaissent en L2 (D3;T4) avec une fréquence plus basse (orange par exemple) que leur fréquence de départ (bleue par exemple). Cette fois-ci, les photons ont vraiment modifié leur fréquence.

L’expérience du trou noir est imagée en D2;T4. Le trou noir est un objet placé en D2;T4 dont la matière absorbe toutes les fréquences, et donc arrête les photons provenant de l’objet LS2 placé en D1,T3. Le trou noir peut éventuellement être « vu » par les photons provenant des environs de LS2 et passant juste à côté de l’objet « trou noir » placé en D2;T4.
Si le trou noir se déplaçait, il serait possible d’observer la lumière provenant de l’objet LS2 en L2 par exemple (évidement, la lumière subit un décalage vers le rouge qui n’est pas reproduit sur le dessin, pour plus de clarté).
Si l’on placait un miroir (ou s’il y avait un objet réfléchissant fortement la lumière) en L1, on n’observerait jamais la lumière de l’objet LS2 en L2, ou alors, de la même manière que dans le cas du trou noir, on pourrait éventuellement l’observer par ses contours (non représentés sur le schéma). Ainsi, un trou noir peut être soit un objet absorbant la totalité des fréquences du photon, soit un objet les réfléchissant, soit les deux à la fois.

Enfin, en L5, vous pouvez observer des photons provenant de LS3 (évidement décalés vers le rouge). Si l’objet LS3 n’émet plus de photons, vous n’observerez ce changement qu’une unité de temps plus tard.

D’autre part, si de L1 vous souhaitiez vous rendre là où vous pensez que l’astre LS1 (ou LS2, cela peut être le même) se trouve, il vous faudra de nombreuses unités de temps ou vitesse temporelle en plus de votre vitesse géographique pour y parvenir. Le temps est un déplacement.

Advertisements