4. La lumière absorbée (fr)

By

English version

Schéma associé

Il y en peu être une, ou plusieurs autres, et je vais vous proposer ici deux hypothèses. D’abord la moins probable, mais qui, aussi loin que je puisse le voir, me semble déjà bien plus logique que la théorie officielle, pardonnez mon insolence, qui est, quant à elle pleine de pansements et de rustines imaginaires.

Qu’est-ce qui modifie la fréquence de la lumière sinon l’absorption ? La neige est blanche car ce matériau réfléchi toute la lumière qu’il reçoit. Un matériau noir l’absorbe entièrement (en tout cas toute la lumière visible, il peu réfléchir des ondes avec une quantité d’énergie inférieure). Votre canapé rouge est revêtu d’un matériau dont la propriété est qu’il absorbe les ondes violettes, bleues, vertes et jaunes de la lumière mais réfléchi les rouges.
Alors pourquoi pas un filtre ? C’est un phénomène déjà observé puisqu’il y a de nombreuses nébuleuses sombres ou obscures dans notre galaxie. Ce sont les lunettes de soleil de l’espace. Si vous étiez tout proche d’une nébuleuse sombre, ou même dans l’une d’elle, vous ne percevriez que très peu de lumière, voire d’ondes provenant de dehors. Ce qui est observé comme le fond diffus cosmique peut parfaitement être une nébuleuse géante qui ne laisse percer que les micro-ondes des photons qui proviennent de l’espace hors d’elle. Peut-être que l’univers tel que nous le connaissons est dans une nébuleuse… Le décalage vers le rouge s’explique par ce même phénomène : la partie de la nébuleuse de notre côté absorbe les fréquences supérieures au rouge visible. En fait nous voyons les contours de cette nébuleuse sombre dans laquelle l’absorption interstellaire est bien plus importante que ce qu’on avait calculé. Tout simplement.

Pas de Big Bang, pas de rayons gamma chauds, pas d’expansion et de refroidissement, d’expansion encore, et de calculs bizarres de pertes d’énergie, possible ou impossible ? Rien de tout cela, mais un univers infini.

Il n’y aurait pas non plus d’accélération bizarre de l’expansion de l’univers, et donc pas d’énergie noire, qui est censée constituer 74% de l’univers aujourd’hui, car on ne peut pas expliquer autrement cet énorme trou mathématique que par un x matériau hypothétique et inconnu le fait que, apparemment, ce décalage vers le rouge se modifie (en fait il s’agirait simplement de notre nébuleuse qui bouge).

DarkMatterPie

Advertisements