2. Le rayonnement électromagnétique (fr)

By

English version

Schéma associé

Physiquement parlant, qu’est-ce donc que le rayonnement électromagnétique que produisent les étoiles ?

Vous connaissez bien les ondes, parce que l’on en parle tout le temps. Lumière, wifi, micro-ondes, téléphone, radio, rayons X, radioactivité, et son.

Tous ces éléments sont des ondes. Seul le son est un peu différent. En effet, il s’agit seulement d’une onde mécanique, une vibration de l’air. On parle bien de différentes fréquences, cependant le son ne se déplacera pas dans le vide, et donc pas dans l’espace. Il s’agit d’un phénomène terrestre, qui est largement transformé dans le milieu qui l’entoure (dans l’eau par exemple).
Le son voyage moins vite que les autres ondes. Vous le savez, à cause du fameux mur du son, ou encore à cause du bruit du tonnerre qui vient après l’apparition de l’éclair.

Toutes les autres ondes voyagent à la même vitesse, c’est-à dire à ce qui est connu comme vitesse de la lumière. Ce sont toutes de « vraies » ondes, elles ne sont pas mécaniques et elles se propagent dans le vide, et donc dans l’univers.
Ces ondes électromagnétiques sont composées de photons, et chaque photon possède une dose différente d’énergie en fonction de sa fréquence. En ce qui concerne la formation de cette énergie, on explique cet événement comme suit : il semble que dans un atome, lorsqu’un électron se rapproche du noyau (lorsqu’il change d’orbite), il émette des photons. En fonction de l’endroit où il se trouve dans l’atome, et en fonction de l’endroit où il se déplace, la quantité d’énergie, et donc la fréquence du photon, est différente. Je n’irais pas plus loin dans les description liée à la physique quantique, pour plusieurs raisons. Je suis bien volontaire pour apprendre à peu près tout, et aussi les choses les plus compliqués, mais si elles me paraissent avoir un intérêt. Dans la physique quantique, les spéculations et les abstractions mathématiques sont telles qu’elles entrent souvent dans l’absurde et perdent tout contact avec la réalité. Je sais, ils ont tout prévu, et l’on entend bien que ce sont des choses qui ne peuvent pas être comprises, qui paraissent illogiques, et blablabla. Oui mais non, il manque à ces chercheurs la modestie et le bon sens de nos savants de l’antiquité. Les physiciens quantiques sont dans la religion, alors que les savants de l’antiquité, qui mélangeaient science, bon sens, logique et philosophie sont dans l’explication physique.

Quelque chose qui « parait » illogique doit être retourné dans tous les sens. Si il « paraît » toujours illogique, vous devez attendre, vous informer sur les éléments qui l’environnent, attendre encore, y repenser, en rêver, l’écrire, le dessiner, et attendre encore. S’il paraît encore illogique, alors il est probablement illogique. Peut importe quel professeur, prix Nobel, ou idiot l’a trouvé, s’il est illogique, il est illogique. Peu importe qu’elle formule mathématique le représente et permet de l’administrer, s’il est illogique alors vous êtes dans un bon roman mathématique, une fiction, mais pas dans la réalité. Ne vous laissez pas abuser par les chiffres, ou l’on pourra vous faire croire n’importe quoi. Si vous ouvrez une boite de pâtes et que vous voyez des vers dedans, vous ne les mangerez pas. Ici, c’est pareil. Qu’ils romantisent avec leurs équations s’ils le souhaitent, tant que l’idée et le résultat est illogique, c’est irrecevable.

Bien, certains nous dirons que la force de gravité sur Terre et la Terre ronde semble illogique, mais non, absolument pas. En creusant un peu, et en lisant les récits des anciens et diverses mythologies, on comprend que c’est un phénomène qui a toujours été compris, et les preuves ne manquent pas ! La lune, le soleil, et les étoiles ne tombent pas sur Terre, le mouvement des planètes visibles est différent de celui des étoiles, et il est observable et facilement compréhensible qu’elles tournent autour du soleil, si la Terre le fait aussi. Le soleil est rond, la Lune aussi, et certaines pleines lunes montrent clairement sa courbure, alors que les quarts de Lune et autres demi-lune laissent observer un phénomène bien connu sur Terre : l’ombre. L’horizon, la mer, et les mouvements du soleil et de la Lune sont bien sûr des évidences majeures.

Par contre, les preuves de la plupart des théories de la physique quantique sont totalement inexistantes. Les mathématiques sont comme une version moderne de la Bible en latin : vous pouvez toujours apprendre le latin et comprendre ce qui est écrit, cela ne signifie pas que c’est vrai et vous aurez alors la possibilité de vous en rendre compte. Par contre, raconté à une assemblée qui ne comprend pas le latin, le texte paraîtra vrai car l’humilité naturelle et la connaissance de la bonne foi vous poussera à croire ce qui est dit. Si l’on vous explique que ce texte explique l’existence de Dieu, alors vous aurez tendance à le croire, mais surtout à ne pas chercher par vous même. C’est donc bien une forme de censure.
Aujourd’hui peu de gens croient à l’explication de la Bible, car ce n’est plus l’explication à la mode, mais alors pourquoi croyez-vous à l’explication moderne qui est tout aussi inexplicable ? Riez donc de vous-même.

La vérité est si obscurcie en ces temps et le mensonge si établi, qu’à moins d’aimer la vérité, on ne saurait la reconnaître.

Mais revenons au rayonnement électromagnétique.

ondeselectromagnetiques

inter_1_4.jpg

Ce sont les fréquences qui font que les ondes pénètrent plus ou moins la matière, ou interagissent avec elle. Par exemple, la lumière (fréquences visibles) interagit avec la matière en surface. C’est pour cela que l’on dit qu’elle est plus ou moins absorbée par cette dernière. La fréquence de la lumière est modifiée (car partiellement ou totalement absorbée) par la matière, et c’est pour cela qu’une feuille de papier rouge nous apparaît rouge. Les photons ont perdu de l’énergie dans la feuille rouge. Inversement, ils en perdent très peu dans la neige par exemple, qui réfléchit très bien la lumière (et donc n’en absorbe quasiment pas).

La peau blanche absorbe peu de lumière, tandis que la peau noire en absorbe plus. La fréquence du photon (mais jamais sa vitesse!) change en interagissant avec la matière. C’est pour cela que l’on utilise des protection en plomb contre les rayons X et gama : le plomb absorbe ces derniers, qui sont des fréquences du photons très riches en énergie, le plomb atténue donc la fréquence ou l’énergie des photons. Votre peau par exemple, contrairement au plomb, sera traversée par ces rayons X ou gama, et également tous les atomes de votre corps, c’est pourquoi ils seront détruits (apparition de cancer, etc.). Votre corps n’est pas une barrière pour ces fréquences.

NB : Le laser n’est pas une lumière avec une fréquence particulière (c’est pourquoi il peut exister des lasers de toutes les couleurs, donc de fréquences différentes), mais simplement une lumière dont les photons ont été artificiellement et par effet optique poussés les uns à côté des autres, en rangs serrés. Ainsi ils se dispersent beaucoup moins dans l’air qu’une lumière classique, et leur effet est beaucoup plus précis. C’est aussi pour cela qu’ils peuvent être dangereux pour l’oeil par exemple, car ce dernier recevra en un point précis une quantité de lumière anormalement élevée.

http://fr.wikipedia.org/wiki/Photon

http://fr.wikipedia.org/wiki/Ondes_électromagnétiques
http://fr.wikipedia.org/wiki/Lumière

Les ondes électromagnétiques sont donc toutes des éléments de même nature, voyageant à la même vitesse (dans le vide), vitesse connue sous l’appellation « vitesse de la lumière », c’est-à-dire environ 300 000 000 m/s. Dans l’air ou dans l’eau, la lumière va être fortement dispersée, car elle va se réfléchir sans arrêt. Cependant, vous ne perdez pas de lumière, elle est simplement redirigée. Il en va de même pour les autres ondes. La raison majeure qui explique la vitesse constante de l’onde, ou du photon, est son absence de masse. Le photon n’est pas un objet massique, et donc il est insensible à l’accélération ou à la décélération. Vous ne pouvez pas « jeter » de la lumière, ou, vous pouvez essayer, mais elle n’ira pas plus vite pour autant. Vous ne pouvez pas accélérer ou décélérer un photon. Cela signifie bien-sûr que le photon est insensible à la force gravitationnelle.

Bien sûr, j’entend déjà des voix se lever et me dire « mais si ! Einstein l’a dit ! Le photon tombe dans la courbure de l’espace-temps !». Oui, hé bien je vous mets au défi de ne pas croire tout ce qu’Einstein a dit simplement parce que l’on vous a dit qu’il était très intelligent.
Vous aussi, vous êtes intelligents, et nous verrons ce point précis un peu plus loin.

http://fr.wikipedia.org/wiki/Gravitation

http://fr.wikipedia.org/wiki/Espace-temps

Donc, le photon aurait une vitesse constante, mais serait touché par la force gravitationnelle. Cet apparent paradoxe est soi-disant résolu par la courbure de l’espace-temps. La courbure de l’espace-temps, j’y reviendrai un peu plus loin, est bien pourtant bien une image de la gravitation.

Spacetime_curvature

Selon Einstein, le photon est donc ralentit par la force gravitationnelle, même s’il n’a pas de masse.

C’est très étrange. Le décalage spectral soit-disant observé près des naines blanches et du soleil peut-être dû, en plus du déplacement de l’astre, à une réabsorption de l’énergie des photons par les atomes environnants, de même sur Terre…
La raison pour laquelle un photon de lumière émit de la Terre suivra une trajectoire légèrement courbe est très certainement uniquement dû aux phénomènes de réflexion dans l’air, et non pas à la gravité. Ce phénomène de réflexion est également utilisé pour les ondes radios.

DX-HF

La lumière mangée par la gravité a donné les hypothèses des trous noirs et trous de ver sur lesquelles nous reviendrons.

Advertisements